Notícias La France face à une menace terroriste en hausse et multiforme

Roter.Teufel

Sub-Administrador
Team GForum
Entrou
Out 5, 2021
Mensagens
20,871
Gostos Recebidos
875
La France face à une menace terroriste en hausse et multiforme

c9e9335_1711378161759-maxnewsfrfive549415.jpg


Après l’attentat de Moscou, le dispositif Vigipirate a été relevé à son niveau maximal « urgence attentat ». Plus que la « menace projetée », comme avec le commando des attentats du 13 novembre 2015, les renseignements craignent la « menace inspirée », téléguidée depuis des zones d’Asie centrale et ciblant de jeunes individus présents en France.

L’onde de choc de l’attentat du vendredi 22 mars à Moscou, revendiqué par l’organisation Etat islamique (EI), a été vivement ressentie dans l’Hexagone. Dimanche s’est ainsi tenu à l’Elysée un conseil de défense spécialement consacré à la menace terroriste, dans un contexte tendu par la tenue des Jeux olympiques dans quatre mois et la multiplication des menaces contre des établissements scolaires. Dans la foulée de cette réunion, le premier ministre, Gabriel Attal, a annoncé : « Compte tenu de la revendication de l’attentat par l’Etat islamique et des menaces qui pèsent sur notre pays, nous avons décidé de rehausser la posture Vigipirate à son niveau le plus élevé : urgence attentat. »

L’exécutif est resté sur une tonalité alarmante tout au long de la journée de lundi. Depuis la Guyane, où il est arrivé lundi matin, Emmanuel Macron, a confirmé que, selon les « informations » dont « disposent » les services de renseignement, « c’est une entité de l’Etat islamique qui a fomenté cet attentat et l’a mis à exécution ».

L’EI au Khorassan (EI-K) – actif en Afghanistan, au Pakistan et en Asie centrale –, « qui est impliqué, semble-t-il, dans cet attentat, avait conduit ces derniers mois plusieurs tentatives sur notre propre sol », a expliqué le chef de l’Etat, sans dévoiler lesquelles. « Compte tenu de ses ramifications et de ses intentions, par mesure de précaution, mais avec des éléments crédibles et solides », il a été « décidé de hausser la posture de Vigipirate ».

Deux projets déjoués depuis le début de l’année

A Paris, Gabriel Attal a voulu illustrer la mobilisation des forces de sécurité en effectuant une visite à la gare Saint-Lazare. « La menace terroriste islamiste est réelle, elle est forte » et « elle n’a jamais faibli », y a déclaré le premier ministre. « Notre mobilisation est évidemment totale pour y faire face », « nous agissons partout pour l’asphyxier », avec le déploiement de « moyens exceptionnels partout sur le territoire », a-t-il ajouté.

A la suite du relèvement du dispositif Vigipirate à son niveau maximal, « 4 000 militaires supplémentaires » sont placés « en alerte » en plus des 3 000 déjà déployés dans le cadre de l’opération « Sentinelle », a annoncé le chef du gouvernement. « Notre lutte contre le terrorisme ne se paye pas de mots. Elle est très concrète et notre main ne tremblera jamais face au terrorisme, jamais face à l’islamisme », a assuré Gabriel Attal, affirmant que 45 projets d’attentats avaient été déjoués depuis 2017 – et 74 depuis 2015 –, dont deux depuis le début de l’année 2024.

Le Monde
 
Topo